Fais-tu partie des laborieux ou des flamboyants ?

A quelle famille appartiens-tu ?

Celle des laborieux, comme moi, qui font grandir leur chiffre d’affaires petit à petit, jour après jour ?

Ou celle des flamboyants qui organisent des méga-lancements et récoltent beaucoup d’argent en très peu de temps ?

 

 

La deuxième famille fait rêver, n’est-ce pas ?

C’est quand même le top de bosser deux fois par an et faire tout son C.A en si peu de temps.

 

 

Mais ce n’est pas facile, c’est stressant  et surtout, c’est de plus en plus compliqué.

A force de tirer sur les grosses ficelles des lancements, ils en ont cassé quelques unes.

Trop de lancement tue les lancements, c’est comme pour tout.

 

 

Ce qu’il faudrait, c’est un système hybride.

Assurer un C.A régulier toute l’année et puis s’offrir quelques gros pics de temps en temps.

 

 

J’ai préparé un process de ce type qui permet de mettre en place des lancements express.

Des mini-lancements qui apporte du C.A mais sans les inconvénients des grosses machines.

 

 

Alors bien sûr, ce n’est pas pour faire des millions d’Euros mais on peut raisonnablement viser entre 10.000 et 30.000

Ce n’est pas si mal, non ?

 

 

Je t’en parle dès mercredi, alors reste à l’écoute.

 

 

En attendant, dis moi ce que tu penses des lancements

quel est ton ressenti, est-ce que ça te fait envie ?

Qu’est ce qui te bloque ? Qu’est ce qui t’empêche d’en organiser toi aussi ?

Tu as un formulaire de commentaires ci-dessous.

 

 

Prends soin de toi et cherche des solutions pour augmenter ton C.A

Laissez votre commentaire.

5 Comments

  • Martial

    Reply Reply 30 avril 2018

    Je ne supporte pas les lancements. Nous sommes pris pour des pigeons par un groupe de vendeurs de rêve sans foi ni loi qui se font la promo entre eux.

  • Caroline

    Reply Reply 30 avril 2018

    J’aimerai beaucoup organiser un lancement pour mes produits mais ça me semble si compliqué. Il y a tellement de choses à maîtriser et puis je ne suis pas encore à l’aise en vidéo.

  • Eric

    Reply Reply 30 avril 2018

    Ce qui me bloque c’est + une question de motivation. Le fait d’être SEUL.

  • Christel

    Reply Reply 30 avril 2018

    Bonjour Jean-Michel,

    Je suis d’accord avec toi ! Les gros lancements demandent du monde derrière et surtout d’être au taquet pendant pas mal de jour pour assurer comme une bête.
    J’aime mon confort et ma tranquillité de vie, donc je suis impatience de voir ce que tu peux proposer, ça tombe à pic.

    Je prépare des petits ateliers en ligne et aussi j’ai le projet de deux grosses formations en ligne aussi.
    J’en profite pour te dire que j’apprécie ton travail et que cela m’est très inspirant pour la création de mes futurs ateliers en ligne.

  • Caroline

    Reply Reply 30 avril 2018

    Les lancements m’agacent même si je viens de suivre celui de la BLF par curiosité et pour au final récolter des pratiques quotidiennes qui me plaisent bien. Sinon je trouve cela ennuyeux, ça dure, tu reçois x emails de tous les affiliés. Donc je ne suis pas tentée par le fait de le mettre en pratique. Je préfère suivre quelqu’un qui comme toi communique régulièrement avec ses contacts que quelqu’un qui ne communique que pour ses lancements 1 à 2 fois par an ou pour de l’affiliation. Je suis impatiente de découvrir ce que tu vas nous proposer.

Leave A Response

* Denotes Required Field